Adhérents

Presse

Contact

Fermer le menu

GES-Info N°8 : Préparez vos contrats face à l’imprévision !

Structurellement, une prestation de sécurité privée comporte des charges fixes, incompressibles.

Durant cette période de crise, ces charges fixes se sont maintenues, y compris lorsque le site de prestation était ou est fermé ou en activité réduite : planification préalable, réorganisation des équipes, abonnements téléphoniques, équipements de protection sanitaire, etc. La prise en compte de ces charges fixes par les clients, dans la facturation, est nécessaire pour permettre l’équilibre économique des prestataires de sécurité privée et sauvegarder la pérennité des prestations.

Par ailleurs, la sécurité sanitaire, dans le cadre des mesures gouvernementales ou des prescriptions par site client, nécessite l’utilisation permanente et récurrente d’équipements de protection sanitaire, voire l’adaptation matérielle de certaines prestations : ce surcoût, qui s’inscrit dans le long terme, doit pouvoir être pris en compte dans la facturation.


Le contenu de cet article est
réservé à nos adhérents.

 

En contact permanent avec le ministère de l'Intérieur, le ministère du Travail et le ministère de l'Economie et des finances, ainsi qu'avec la DPSIS, le CNAPS, le MEDEF, la CPME et le GPS, le GES réalise une veille et informe ses adhérents sur les évolutions législatives, réglementaires et conventionnelles du secteur de la sécurité.