Adhérents

Presse

Contact

Fermer le menu

Données économiques relatives au secteur de la sécurité privée

Le secteur de la sécurité privée comprend environ 6 500 entreprises (auxquels s’ajoutent près de 3 500 autoentreprises), pour 177 273 salariés en 2018. Il réalise un chiffre d’affaires de 7,57 milliards d’euros.

Si 12 entreprises réalisent plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, le secteur est constitué d’un ensemble de PME et TPE :

  • 15 % des entreprises, entre 200 et 1 999 salariés, réalisent 1,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires ;
  • 24 % des entreprises, entre 100 et 499 salariés, réalisent 1,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires ;
  • 23,5 % des entreprises, entre 20 et 99 salariés, réalisent 1,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires ;
  • 8 % des entreprises, entre 1 et 19 salariés, réalisent 550 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Les marchés publics en matière de sécurité privée se montent à 30 % du chiffre d’affaires global du secteur, en augmentation constante depuis 10 ans.

Au-delà de la croissance du chiffre d’affaires du secteur, c’est une réduction des marges financières des entreprises qui s’observe.

Le secteur connaît une forte concentration géographique : 36 % des entreprises et 45 % des salariés (soit 80 000 salariés) se situent en Ile-de-France.

L’ensemble des données sont disponibles dans l’Enquête de branche Prévention-Sécurite 2018 (sept 2019)

Les activités de sécurité privée

Réglementées par le livre VI du code de la sécurité intérieure, les activités de sécurité privée comporte les domaines suivants :

  • Assurer la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ou immeubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles ou dans les véhicules de transport public de personnes. Ces activités incluent la surveillance cynophile, la sûreté aéroportuaire et portuaire, la surveillance mobile, la télésurveillance et la vidéoprotection, aussi bien dans des bureaux, sites industriels, commerce et grande distribution, sites événementiels et culturels, etc.
  • Assurer par des agents armés l’activité précédente, lorsque celle-ci est exercée dans des circonstances exposant ces agents ou les personnes se trouvant dans les lieux surveillés à un risque exceptionnel d’atteinte à leur vie
  • Transporter et surveiller, jusqu’à leur livraison effective, des bijoux, des métaux précieux ou fonds, et assurer le traitement des fonds transportés (« transport et convoyage de fonds »)
  • Protéger l’intégrité physique des personnes (garde du corps)
  • Protéger, contre des menaces terroristes ou de piraterie maritime, des navires battant pavillon français
  • Recueillir, même sans faire état de sa qualité ni révéler l’objet de sa mission, des informations ou renseignements destinés à des tiers, en vue de la défense de leurs intérêts (détectives privés)